Créer un site internet

GPEC dans un sens !

Gpec 1GPEC, vous êtes nombreux à vous et nous interroger sur la signification de ce nouvel acronyme, d'autant qu'il devient en vogue chez GBT. Sur le fond et sur les réelles opportunités pour les collaborateurs d'une vraie Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, nous ne pourrions que nous féliciter que l'Entreprise s'engage dans cette voie. C'est bien dans cet espoir et pour cette démarche que la CFTC  a signé en Mai l'accord Cadre sur la GPEC.

Depuis, beaucoup de paroles s'envolent lyriquement, mais dans les ACTES : nous ne voyons pas grand chose .

La Direction s'était engagée à réaliser la cartographie des métiers, préalable indispensable à toute démarche d'anticipation sur l'évolution des emplois dans l'entreprise. Elle devait être présentée aux Instances en Septembre, et là RIEN ... c'est en cours parce que c'est un gros boulot, les élus l'auront en Décembre !  Le Père Noel sans doute !

Les cadeaux de noel

L’accord GPEC prévoit la rédaction par la direction d’un « rapport d’anticipation des emplois et des compétences » qui doit contenir une « analyse prospective de l’évolution des métiers, des compétences et des besoins en ressources selon les lignes. Il dégagera également les axes prioritaires qui seront déclinés dans le plan d’action annuel ». Ce rapport est censé être soumis pour analyse au Comité de pilotage puis au CE pour « qu’ils proposent des actions »… Belle intention de dialogue social constructif, mais à date RIEN : pas de rapport, pas d'analyse et pas de réunion …nous attendons Noel !

RoadshowPour autant comme parait l'indiquer la Newsletter GSD n°11 speciale GPEC qui vient d'être diffusée, (nous l'avons lu avec grande attention, même les petites lignes), la Direction semble déjà en mesure de communiquer après des salariés. Etonnant non ? alors que la photo n'est pas prise et que les évolutions des métiers ne seraient pas encore prévues, alors que les passerelles entre les métiers doivent être mises en place, les conseillers voyages sont (très très fortement même) invités à participer à un roadshow sur les plateaux, sur leur temps de pause déjeuner car la démarche doit être personnelle donc pas sur le temps productif mais avec des sandwichs gracieusement offerts ! 

Là tout de suite, le changement positif avec GBT, le développement de « la visibilité de l’impact des évolutions technologiques, démographiques et économiques sur les métiers et les compétences requises, préserver l’employabilité des salariés tout au long de leur parcours professionnels (accord cadre GPEC - art 2 LES ENJEUX DE LA GPEC) » nous on ne voit pas bien ... car mettre la charrue avant les boeufs, en l'occurrence le roadshow avant la cartographie des métiers, l’absence d’analyse et de discussion avec vos représentants sur les évolutions et les actions d’accompagnements envisagées, ça Amex le faisait déjà très bien... 

Gpec2

La CFTC le réaffirme ici : nous soutiendrons sans aucune restriction une véritable démarche de GPEC que nous contribuerons à construire avec la Direction au bénéfice partagé de l’Entreprise et de ses salariés, mais nous nous refusons à cautionner un vague simulacre ou à endosser la responsabilité de décisions prises unilatéralement. Nous ne sommes pas là pour signer des chèques en blanc à la direction sur la mise en œuvre de la GPEC mais pour nous assurer que chaque collaborateur sera placé au cœur de ce dispositif pour en être l’acteur avec une visibilité sur son avenir, sur ses possibilités d’évolution et sur les mesures d’accompagnement associées qui auront été partagées au préalable avec les représentants du personnel !

 

Pour votre information, nous portons à votre connaissance ci-après la   Déclaration CFTC sur l'accord GPEC lors du vote du Comité d'Entreprise (29 mai 2015)

===========================================================

Après avoir longuement bataillé pour obtenir une négociation, la CFTC a placé beaucoup d’espoirs dans cet accord GPEC, pour ce qu’il peut apporter aux salariés et à l’entreprise. La délégation de négociation, avec le soutien et la contribution de ses élus, notamment ceux de la commission Emploi & Formation, a soumis nombre de propositions pour enrichir et valoriser l’accord et ouvrir aux collaborateurs d’AEV des perspectives d’avenir et des moyens nécessaires et suffisants leur permettant de se saisir de leur évolution professionnelle.

Le projet d’accord et le plan d’action présentés  par la Direction nous laissent plus que circonspects. Présentés comme très ambitieux, annoncés comme des piliers du développement et de la nouvelle dynamique de GBT, ils ne reprennent que des dispositifs légaux et des moyens  a minima, sans réelle visibilité quantitative ou qualitative sur les enjeux, tant  en terme d’emplois et que sur les moyens alloués.

Les arguments avancés par la Direction pour étayer l’absence de transparence sur les enjeux et les moyens ne nous convainquent pas. L’évolution des emplois au sein d’AE GBT ne peut certes pas être gravée dans le marbre pour la durée de l’accord et nous ne le demandons pas. Pour autant, la CFTC ne peut croire que l’entreprise s’engage dans cet accord sans avoir établi des hypothèses sur les emplois en jeu et défini une enveloppe budgétaire estimée. La CFTC n’est pas dupe, nous savons faire la différence entre opacité et transparence.

En outre, les expériences récentes, notamment avec l’Accord Télétravail, nous engagent plus encore à la circonspection quant à la réelle valeur des « engagements » de la Direction dans la durée et leur mise en œuvre effective. Il est fondamental de rétablir rapidement un dialogue social clair, fondé sur une nécessaire confiance réciproque entre les parties, et un véritable respect des engagements de part et d’autre.

Cependant, confiance et respect ne se décrètent pas, ils se gagnent. Si la CFTC doit accorder sa confiance à la Direction, la réciproque n’en est pas moins impérative pour permettre un dialogue constructif au bénéfice de l’entreprise et de ses salariés.

Si l’accord GPEC doit introduire une « agilité », nouveau terme à la mode, la flexibilité et la capacité d’adaptation ne doit pas rester l’exclusif apanage des salariés, une contrepartie tangible doit venir les récompenser.

  ===========================================================

CFTC, nos Forces POUR VOUS et AVEC VOUS !

Ajouter un commentaire